Chiara Lubich: Les noeuds et la trame

« Nous savons que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu », telle est la parole de vie que nous essayons de mettre en pratique en ce mois d’octobre 2021. Chiara Lubich, dans ce passage, nous aide à entrer davantage dans ces paroles que l’apôtre Paul écrivait aux Romains.

Il [Dieu] fait tout contribuer au bien chez ceux qui l’aiment […]

Ce n’est donc pas dans tous les cas que tout concourt au bien des personnes mais lorsqu’elles aiment Dieu, c’est-à-dire lorsqu’elles correspondent à son amour. Dieu n’a pas pour chacun de nous un amour général, mais un amour personnel et spécial. Il fait tout contribuer au bien – c’est-à-dire au Salut, au bonheur, au progrès spirituel – chez ceux qui l’aiment

« …tout… » Il ne s’agit pas seulement de sa Parole, des sacrements, des ministères ou des divers moyens que Dieu a mis dans l’Église, pour notre bien spirituel. Cela est évident.

L’Apôtre veut dire quelque chose de plus. Pour celui qui croit à l’amour de Dieu et qui l’aime, les différentes circonstances qui conditionnent son existence ne sont pas de simples effets du hasard ou des lois aveugles de la nature ou de la volonté des hommes. Elles sont guidées par cet amour. Elles sont autant d’occasions et de moyens dont Dieu se sert pour réaliser la sanctification de cette personne. Dieu se cache derrière tous les événements de sa vie : un état de santé particulier, un contretemps, un changement de programme imprévu imposé par les circonstances ; il se cache derrière la situation actuelle, derrière une épreuve morale inattendue ou une difficulté dans le milieu de travail. Il se cache derrière le fait qu’on se trouve à tel endroit ou à côté de telle personne. Tout, pour celui qui aime Dieu, même les erreurs du passé, acquiert un sens positif, parce qu’en toutes ces circonstances, il expérimente l’amour de Dieu qui veut le guider vers la sainteté. […]

Nous devons avant tout, ne pas nous arrêter à l’aspect purement extérieur, matériel et profane des choses. Il s’agit de croire que chaque fait est un message par lequel Dieu nous exprime son amour.

Nous verrons alors comment la vie, qui peut nous apparaître semblable à un tissu dont nous ne voyons que les nœuds et les fils confusément entrelacés, est en réalité autre chose : le dessein merveilleux que l’amour de Dieu est en train de tisser sur la trame de notre foi.

Ensuite, nous devons nous abandonner avec confiance et totalement à cet amour, à chaque instant, dans les petites comme dans les grandes choses. Si nous savons faire confiance à l’amour de Dieu dans les circonstances habituelles, il nous donnera la force de lui faire confiance même dans les moments les plus difficiles, comme peuvent l’être une grande épreuve, une maladie ou le moment même de la mort

Chiara Lubich

(Chiara Lubich, Parole de vie d’août 1984, in Parole di Vita, prép. par Fabio Ciardi, Opere di Chiara Lubich, Città Nuova, 2017, p. 297).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :