Retraite à Saint Pierre

Le Cénacle, notre maison :

 6 jours de retraite à St Pierre de Chartreuse avec le Père Fabio Ciardi, venu de Rome.

Pour nous aider Fabio nous a remis un livret reprenant ses enseignements et 25 perles d’Apa Pafnunzio, père du désert dont Fabio apprécie les écrits. La journée était rythmée par la conférence, un temps libre pendant lequel nous pouvions lire sa présentation ainsi que les écrits d’A. Pafnunzio, la messe. Après le déjeuner, balades, temps libre puis enseignement. Nous nous retrouvions aussi en petits groupes d’échanges en fin de journée.

Nous avions du temps pour réfléchir et ressentir avec le cœur ce que l’enseignement nous inspirait pour nous permettre d’aller plus en profondeur, une invitation à nous élever !

Les enseignements étaient assez courts, traités avec humour et étayés d’exemples concrets qui nous permettaient de mieux enregistrer les différents thèmes de chaque jour.

Ce qui me plaît c’est le fait qu’avec les 7 personnes du groupe, nous continuons de nous envoyer des mails, nous soutenir en cas de difficulté, prier les uns pour les autres, nous restons en lien d’amitié.

Je garde aussi en mémoire l’ambiance chaleureuse, la belle fraternité, les bons échanges avec des laîcs ainsi qu’avec des religieux de différentes congrégations.

Lors d’une soirée, nous avons vu le film très intéressant de la vie de Chiara, le lancement du mouvement des Focolari. Le dernier soir, soirée détente avec une petite pièce théâtrale très amusante, des chants et de la bonne humeur. Comme tout au long des journées. J’ai beaucoup apprécié  l’enthousiasme, la gaieté de jeunes retraitants originaire de l’Inde, d’Afrique, du Vietnam. Une belle retraite 2021.

Colette


Depuis plusieurs années, je participe à la retraite d’été au Focolare de Saint Pierre de Chartreuse, ouverte aux prêtres, religieux (ses) et laÏques. Deux années s’étaient écoulées sans pouvoir vivre de temps de ressourcement. Fatiguée et « desséchée », j’avais hâte d’arriver au jour « j » pour déposer mes valises. C’est dans un havre de paix que nous sommes accueillis, par les focolarines plus nombreuses qu’à l’ordinaire.Toujours avec le sourire, elles ont revêtu leur tablier de service pour que nous ne manquions de rien et que nous nous sentions chez nous, en famille.

J’aime l’esprit de cette retraite, où le silence tient une place importante, pour donner le temps à Dieu de nous parler et que sa Parole puisse faire son travail en nous. Le silence., pour grandir dans l’intimité avec la Trinité et entrer « en discussion » avec le Seigneur, comme le Père Fabio Cardi nous y a invités.C’est le temps pour construire le château intérieur. Le silence commence après la prière des Laudes suivie d’ un temps d’enseignement (et d’un 2ème dans l’après midi). Il sera rompu en fin d’après midi par le partage en petites équipes des expériences vécues dans la journée, comme les apôtres au Cénacle. Temps très fraternel où chacun peut s’exprimer dans une grande confiance. C’est le temps pour construire le château extérieur qui se pousuivra avec le repas et la veillée.Il y a aussi une dimension qui me parle : la retraite nous ne la vivons pas seulement pour nous même, mais en communion avec les autres retraitants. Des ballades sont aussi proposées en début d’après midi pour ceux qui le souhaitent, dans un cadre magnifique, qui nous parle de Dieu.

Le Cénacle notre maison… Durant 6 jours, nous étions au Cénacle comme les apôtres l’ont été avec Jésus le soir du Jeudi Saint, pour l ‘écouter, pour prier et partager. Enseignements d’une telle richesse et d’une telle profondeur qu’il m’est impossible d’en extirper le suc…Mais je garderai cet appel à tout transformer en un Cénacle, la famille pour commencer et la paroisse. En vivant le commandement nouveau : « Aimez vous comme je vous ai aimés », en vivant l’amour réciproque avec Jésus au milieu. Puiser cette force d’aimer au Cénacle, dans l’Eucharistie, pour vivre de cet amour dans le monde et construire un monde plus fraternel appelé à l’Unité. « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples. » Et ce petit Cénacle que nous avons constitué en faisant équipe, nous avons choisi de le faire vivre après notre retraite, à distance…

Bernadette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :