Quatre cadeaux pour Noël

Dieu ne se laisse pas vaincre en générosité et nous surprend par sa providence. Le témoignage d’Urs (Suisse) : un geste fait par amour peut avoir de nombreux effets positifs.

J’ai été invité à fêter la veillée de Noël avec mes deux frères et leurs épouses. Je voulais faire un cadeau à chacun d’eux, mais je n’avais pas de quoi en acheter. J’ai donc remis mon souhait entre les mains de Dieu.

Il y a quelques jours, notre ami Peter, un pasteur réformé, nous a invités dans sa communauté paroissiale pour faire des bougies avec de la cire d’abeille. Ici, c’est une tradition répandue dans de nombreuses localités, mais je n’y avais jamais prêté attention.  Je m’y suis rendu avec les autres pour  confectionner ma bougie et, à ma grande surprise, j’ai vu qu’elle était belle. Je me suis souvenu que la femme de mon jeune frère collectionne les bougies. Le premier cadeau était prêt !

De temps en temps, je vais aider une petite entreprise tenue par des amis, surtout lorsqu’ils ils doivent faire de nombreuses expéditions et qu’ils sont sous pression. La dernière fois, il y a quelques semaines, dans un moment de pause, j’ai regardé dans l’entrepôt les articles en vente et j’ai trouvé une belle boîte pleine de blocs-notes : un pour les adresses, un autre pour organiser l’agenda, etc … Ils étaient très beaux. J’ai demandé le prix, mais c’était hors de mes possibilités. J’ai donc continué à préparer mon colis. Ce fut une journée de travail intense. A la fin, j’étais fatigué, mais heureux d’avoir pu leur donner un coup de main. Au moment de partir, le responsable m’a donné un paquet cadeau pour me remercier de l’aide que j’avais apportée pendant l’année. Je l’ai ouvert et j’ai dû retenir mes larmes: c’était la boîte avec ces blocs-notes. Le cadeau pour mon frère aîné était prêt !

Il y a quelques jours, un ami m’a donné une enveloppe avec de l’argent : « C’est pour toi – m’a-t-il dit – pour tes besoins personnels. » Comme c’était le jour du marché de Noël dans notre village, j’y suis allé, mais les prix me semblaient exagérés. Avant de partir, j’ai découvert le stand d’un agriculteur qui produisait du vinaigre biologique enrichi de gingembre, exactement ce que la femme de mon frère aîné aime. Il était emballé dans une jolie petite bouteille et la somme reçue était juste suffisante pour l’acheter. Un autre petit cadeau tout prêt !

Sur le chemin du retour, un ami me dit qu’il a reçu un porte-documents en cuir, dont il n’a pas besoin car il en a déjà un et me demande si par hasard il pourrait me servir. J’ai alors pensé à mon frère cadet, il pourrait lui être utile puisqu’il est chargé de consultations et de devis. J’ai appris par la suite que, quelques jours auparavant, le sien s’était détérioré et que  le mien était arrivé juste au bon moment !

A la fin, les cadeaux étaient prêts. J’ai ajouté une lettre personnelle pour chacun d’entre eux, où je disais à chacun ce qu’il est pour moi. Ce fut un beau moment, rempli de bonheur !

Je pensais que je serais allé à cette fête de Noël les mains vides, mais Quelqu’un a pensé à me faire trouver un cadeau pour chacun.

Propos recueillis par Gustavo E. Clariá

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :