Chiara-Luce est un exemple surtout pour les jeunes

Ce dernier mercredi 28 octobre, plusieurs Gen, jeunes engagés dans le mouvement des Focolari, étaient invités à une rencontre via zoom, avec l’aumônerie des étudiants de Limoges ; aumônerie qui a choisi Chiara-Luce Badano – Gen décédée à l’âge de 18 ans à la suite d’un cancer – comme figure de sainteté pour les accompagner durant cette année.

L’échange simple et fructueux, sous forme de questions-réponses, montrait combien la vie de Chiara-Luce, béatifiée il y a maintenant 10 ans, continue à irradier.

« Chiara-Luce est un exemple surtout pour les jeunes », témoigne Inga, « car elle montre que la sainteté est à la portée de tous, mais également que tout le monde peut apprendre de sa vision du temps et de la souffrance ».  Et de citer ce passage d’une rédaction de Chiara-Luce, écrite alors qu’elle suit des cours par correspondance malgré sa maladie : « Souvent l’homme ne vit pas sa vie car plongé dans des temps qui n’existent pas : soit dans le souvenir, soit dans le regret du passé ou bien tout projeté dans l’avenir. En réalité, le seul temps que possède l’homme est l’instant présent qu’il faut vivre entièrement en profitant pleinement ».

Carl, qui participait également à ce rendez-vous, ajoute : « Chiara-Luce : sa manière d’appréhender la vie m’a touché et me fait relativiser la mienne. Je retiens : apprendre à aimer et à transformer chaque instant de souffrance en opportunité d’amour ».

Dans le calendrier de l’Église, Chiara-Luce Badano est commémorée le 29 octobre. En cette période de Toussaint, elle fait partie des nombreuses étoiles qui nous éclairent par le témoignage marquant de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :