Ensemble nous y arriverons !

L’engagement des enfants du Mouvement des Focolari et de leurs animateurs en ce moment d’urgence planétaire. Un nouveau site Web est en ligne pour eux aussi.

« Ces jours-ci, nous devons rester à la maison, mais nous avons un secret pour être tout aussi heureux : l’amour. Alors chaque matin, nous lançons le dé et nous mettons en pratique ce qui est écrit. » Les Gen4, les enfants du mouvement des Focolari, ne s’arrêtent pas : même isolés, ils commencent chaque jour à lancer « le dé de l’amour », dont chaque facette rappelle un point de l’art d’aimer, et ils s’engagent à le vivre.

Dans certaines villes, les Gen4, ont réalisé des affiches, écrit des lettres et mobilisé leurs parents pour offrir leur aide aux personnes âgées de leur immeuble. « Personne ne nous a demandé un service concret – a écrit une maman – mais ce fut l’occasion de faire connaissance avec les voisins qui nous ont téléphoné et nous ont beaucoup remerciés. »

Niccolò et Margherita, des Gen4 italiens, se sont demandé si certains enfants de leur immeuble possédaient autant de jouets qu’eux. Ils ont donc placé une boîte à l’entrée de leur immeuble avec cet écriteau : « Ciao ! Nous avons trouvé chez nous des jeux dont nous n’avons plus besoin. Si vous le souhaitez, vous pouvez les prendre et vous n’avez pas à les rendre. N’attendez pas ! »

Et comme en ce moment « maison »  pourrait faire penser à « contrainte », à Rome on a eu l’idée de proposer aux Gen 4 de construire une petite maison en carton où ils pourraient regrouper leurs actes d’amour. Et tandis que ces maisonnettes se remplissent de petits mots et de dessins, les adultes aussi apprennent des enfants que, dans ce confinement, nous pouvons tous enrichir nos maisons de petits actes d’amour.

Les Gen4 sont présents dans le monde entier et, si cette pandémie touche tous les pays, il est naturel qu’ils se sentent particulièrement solidaires de ceux qui vivent là où l’on souffre davantage. Voici le message vidéo de deux Gen 4 d’Asie qui, montrant le dessin d’un arc-en-ciel, s’exclament : « Forza Italia » ou celui d’un pays africain où ils encouragent tout le monde avec leur  message :  « Ensemble, nous y arriverons ! »

Aux côtés des enfants, les animateurs des Focolari sont en première ligne pour les accompagner dans cette période délicate: de nombreuses idées voient le jour de partout. Ils nous écrivent de Bilbao (Espagne) : « Nous avons eu l’idée de rencontrer les Gen4 et leurs familles chaque semaine sur le web. Nous nous racontons comment nous vivons cette nouvelle situation, en mettant en valeur les actes d’amour. Nous nous quittons avec l’engagement de prier pour la paix, pour les malades, pour ceux qui souffrent. » Au Portugal, des adultes réalisent chaque dimanche une vidéo représentant  une scène de l’Évangile et la partagent sur les réseaux sociaux.

En ce moment le Web s’avère donc important, y compris pour les enfants. C’est précisément ces jours-ci que le Centre international Gen4 a mis en ligne un nouveau site (https://gen4.focolare.org/fr) destiné aux enfants et à leurs éducateurs, enrichi de documents et de parcours de formation à la spiritualité du mouvement des Focolari, destinés à cette tranche d’âge. Ce nouveau site coïncide avec  une date importante : le 29 mars 1972, Chiara Lubich fondait le Mouvement Gen4, la plus jeune génération du mouvement des Focolari. Quelques années plus tard, comparant le Mouvement à un grand arbre, elle les définit « comme les petits bourgeons d’un arbre. (…) Une réalité précieuse, très précieuse : celle qui garantit la vie de l’arbre. »                                      

                                                                              Anna Lisa Innocenti

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :