Créteil : célébration festive du 800ème anniversaire de la rencontre entre St François d’Assise et le Sultan d’Egypte

Par l’intermédiaire de  la communauté locale de Créteil, le mouvement des Focolari a été invité à participer à la grande journée organisée à la cathédrale de Créteil pour célébrer les  800 ans de la rencontre entre  St François d’Assise et le sultan d’Egypte al Malik al Kamil.  C’était également la date anniversaire de la rencontre d’Assise du 27 octobre 1986 où furent invités les représentants de toutes les grandes religions du monde par le Pape Jean Paul II pour prier pour la paix.

L’évêque de Créteil :Monseigneur Santier, Monseigneur Aveline :Archevêque de Marseille et président du Conseil pour les relations interreligieuses à la Conférence des évêques de France, ainsi que la grande famille franciscaine étaient à l’initiative de cette Fête de la Rencontre. De nombreux groupes engagés dans le dialogue islamo chrétien étaient représentés (dont «Ensemble avec Marie », les groupes de Foyers Islamo Chrétiens, le service pour les relations avec les musulmans, l’association internationale soufie Alawiyya (AISA))  ainsi que des  représentants des différentes traditions religieuses présentes dans le diocèse.

La journée a commencé par la messe télévisée retransmise sur France 2,  chaleureuse et intense  dans cette cathédrale à la charpente « déployée ». Puis, après un repas partagé, les participants se sont investis dans les carrefours proposés, tous sur le thème de la Rencontre, développé sur différents  modes : dans les couples islamo- chrétiens, dans les lieux saints, dans le dialogue en terres majoritairement musulmanes, ainsi que le document sur la fraternité humaine d’Abou Dhabi.

C’est lors d’un de ces carrefours, confié au Mouvement des Focolari, qu’ont pu être développés, en les illustrant par le dialogue chrétiens/non croyants, les 5 points du dialogue mis en évidence par la spiritualité de communion : un dialogue et pas un monologue ; fondé sur l’amour ; pétri de réciprocité ; chacun en accord avec sa conscience ; en commençant par ce qui nous unit avant d’aborder les points qui divergent, le tout pour œuvrer à développer ensemble les valeurs humaines fondamentales. Comme l’a souligné un des participants qui découvrait les Focolari, ces points peuvent s’appliquer à tous les types de  dialogues.

La journée s’est conclue dans la cathédrale de Créteil par un beau moment de recueillement, de témoignages et de louange avec les expressions variées des différentes traditions religieuses et culturelles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :