A Marseille : Rencontre avec les Focolari

Samedi 29 mars, 80 personnes environ ont répondu à l’invitation du mouvement des Focolari, encore peu visible dans le paysage chrétien local. Un Dvd de présentation de ce mouvement et l’intervention de Florence Gillet sur la spiritualité née de Chiara Lubich ont aidé à répondre à cette question ouverte.

Plusieurs personnes ont dit comment la spiritualité de l’unité a transformé leur vie personnelle ou familiale. Parmi les témoignages, riches et variés : celui de Didier Debrandt, sur son engagement dans son milieu de travail, celui de Sophie, sur son expérience humanitaire aux Philippines et le témoignage de Mustapha Dali, recteur de la mosquée de Cannes et l’un des promoteurs du Festival interreligieux Vivre ensemble à Cannes, sur son expérience du dialogue interreligieux. « Le Mouvement focolare, confiait ce dernier, porte en lui une charge de spiritualité authentique et forte à laquelle je crois. Il faut se donner sans compter car elle est porteuse de vérité, de fraternité, d’amitié profonde, de paix. » Un fort impact dans cette région où le dialogue interreligieux est un défi pour les semeurs d’unité.

Pour plusieurs personnes, c’était un premier contact avec les Focolari : « J’ai été très touchée par la personnalité de Chiara Lubich, disait l’une d’entre elles. Cette rencontre, bien animée, est une révélation. Bravo ! » Une jeune : « C’était très émouvant et enrichissant. Rassurant de voir que le chemin vers l’amour est possible ! Pas facile certes, mais possible. » Un jeune d’Haïti : « Ca m’a plu énormément. On a besoin de ce genre d’activités pour promouvoir la fraternité, l’amour… »

Sylvie GARNIER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :