A l’Unesco (Paris) Réinventer la paix « Éduquer à un humanisme basé sur l’unité de la famille humaine »

17-prix_unesco1996r

Une manifestation culturelle « Réinventer la paix » est organisée le mardi 15 novembre 2016 à l’Unesco (Paris) à l’occasion des 20 ans du Prix UNESCO de l’éducation pour la paix décernée en 1996 à Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari.

L’Organisation Non Gouvernementale New Humanity/Focolari organise en partenariat avec l’UNESCO et en collaboration avec la Mission permanente d’observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO, une manifestation culturelle pour les vingt ans du Prix UNESCO de l’éducation pour la paix décernée à Chiara Lubich en 1996 le mardi 15 novembre 2016 de 9 h 30 à 18 heures à la Maison de l’UNESCO, salle II – 125, avenue de Suffren – PARIS 7e

Face à « la guerre mondiale par petits morceaux » : promouvoir la « paix par petits morceaux »

1291625_susanne_janssen

Maria Voce, présidente du Mouvement des Focolari, nous a accordé cet entretien à l’occasion du colloque international « Réinventer la paix » organisé le 15 novembre prochain à l’UNESCO, à Paris, vingt ans après la remise du prix pour l’éducation à la Paix remis à Chiara Lubich, servante de Dieu dont la cause de béatification est ouverte.

Pape François : Journée de prière pour les victimes d’abus sexuels

site-pedoph9-300x156

Le 12 septembre 2016, le Pape François annonçait l’institution d’une journée mondiale de prière pour les victimes d’abus sexuels.

« La prière fait partie du processus de guérison pour les victimes et la communauté des croyants » : ainsi s’exprime la commission pontificale pour la protection des mineurs. Le mouvement des Focolari n’ayant pas été épargné par cette réalité s’insère  pleinement dans cette démarche.

Les colibris de la fraternité

groupe-entretiens-chartreuse-c-emilie-tevane

 Saint-Pierre de Chartreuse, 26-28 août 2016. La 3ème  édition des Entretiens de Chartreuse a plongé à la fin de l’été une cinquantaine de participants dans une réflexion collective et interdisciplinaire autour du projet de la fraternité, jamais complètement abouti mais seule porte pour entrer et grandir en humanité.

Le magnificat de Mère Térésa de Calcutta perçu par Chiara Lubich

mere-teresa-chiara-r

« Tu fais ce que je ne peux pas faire. Je fais ce que tu ne peux pas faire »1, ce sont les mots de salutation habituels de Mère Térésa de Calcutta à Chiara Lubich chaque fois qu’elle la rencontrait, et les occasions ont été nombreuses.

La potion magique de l’Unité pour 450 Bretons

photo-328677

À l’heure où j’écris ces lignes, la Mariapolis de Ploërmel n’est pas encore terminée.