Seule avec Dieu

Igino Giordani a consacré de nombreuses pages à Marie, à la compréhension de son mystère. Dans l’une de ces pages, il invite à contempler Marie au pied de la croix, à devenir comme elle.

Que Marie Désolée soit ton modèle, elle qui, après avoir donné la vie à Jésus, après l’avoir aimé et servi, tout en se sentant détachée de lui et rejetée par la masse qui n’était pas encore Église, n’a pas oscillé dans sa fidélité ; et dans l’épreuve suprême, elle n’a pas manqué le rendez-vous au pied de la croix.
Elle fut telle que l’Esprit Saint l’avait modelée : un cœur où les offenses des hommes s’éteignaient ; un centre d’où ne jaillissait que l’amour. Toute donation. Morte à elle-même, elle vivait de Dieu : en elle ne vivait que Dieu. (…)

Les hommes te laissent seul, afin que tu restes seul avec Dieu. Ton âme alors n’est plus distraite ou absente : elle devise en silence avec l’Eternel. Elle se trouve, avec le Crucifié, sur le plan de Dieu.

Igino Giordani

(Igino Giordani, Maria Modello perfetto, Città Nuova, Roma, 1989, 131-133)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :