« Faire grandir l’harmonie dans notre couple »

C’était le thème du week-end Familles Nouvelles les 14 et 15 avril 2018 à St Pierre de Chartreuse.

Un week-end organisé par les couples pour les couples ! Un temps de respiration pour prendre soin de son couple.

Différentes thématiques ont été abordées :

  • Comment faire grandir l’harmonie dans notre couple en équilibrant notre relation à l’être et à l’avoir.
  • Des temps de relecture pour construire notre couple (des moments heureux, lorsque le couple a réussi à dépasser une difficulté, des moments douloureux, où l’on se rend compte qu’on a manqué quelque chose).
  • Notre couple, une réalité nouvelle à construire ensemble, sans chercher à reproduire des schémas familiaux.
  • Harmoniser équilibre personnel et équilibre du couple.
  • La vie des couleurs, une intuition de Chiara Lubich : l’amour se décline en différents aspects comme les couleurs de l’arc en ciel. Pour rayonner quelque chose d’harmonieux, il est important que chaque aspect de l’amour soit présent dans notre vie.

Des moments en grand groupe alternaient avec des moments en couple et des temps en petits groupes de partage. Le samedi soir, la salle à manger a pris un air festif pour le repas en amoureux, décoration, bougies, ambiance intime et magnifique buffet ont contribué à créer un climat de qualité pour des échanges en profondeur.

Le samedi après-midi, un temps inter-génération était proposé avec au choix : sieste, grand jeu dans le village ou balades guidées. Dimanche matin, les juniors ont invité, en musique, tous les adultes à se mobiliser pour la prochaine édition de Run4unity, le 6 mai à Aiguebelette.

Grâce à la mobilisation des membres du mouvement des Focolari, les enfants ont bénéficié d’un programme adapté à leur âge. En tout ce sont 140 participants, enfants et adultes, qui se sont retrouvés, dans une ambiance de Mariapolis.

Par la qualité de leur l’accueil, les focolarines, les animateurs et les bénévoles ont créé un climat de sérénité et de bienveillance qui mettait en confiance les nouveaux arrivants (et ils étaient nombreux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *