Concert ‘’Toulouse for Italy’’

RoccoFemia_01

Rocco Femia, directeur de la revue culturelle Radici

« On peut y arriver, disions-nous, et non seulement nous y sommes arrivés mais nous l’avons fait de la plus belle des manières ». Celui qui s’exprime, c’est Rocco Femia, directeur de la revue culturelle RADICI, à la conclusion du concert ‘’TOULOUSE FOR ITALY’’de solidarité avec les victimes du séisme en Italie, organisé par la revue française de culture italienne.

Et le succès lui a donné raison : la Halle aux Grains de la belle Toulouse était pleine à craquer. La récolte de fonds destinée aux personnes sinistrées italiennes a dépassé de loin toute attente. Les nombreux sponsors ont couvert les frais d’organisation de manière à ne pas toucher aux bénéfices du concert entièrement versés aux personnes sinistrées. Maintenant ce sera à l’AMU (Action pour un Monde Uni) à canaliser le fruit de la solidarité des cousins de l’autre côté des Alpes, par le biais du projet RimPresa, déjà en cours et engagé directement avec les familles sinistrées.

« Je veux remercier tous les participants qui ont fait de cette soirée un événement inoubliable, sous le signe de la solidarité et en célébrant la grande musique d’une manière majestueuse. Avec votre réponse généreuse, nous avons vaincu la bonne bataille . Les vibrations des cœurs ont été plus fortes que la destruction » affirme R. Femia non sans émotions. La foule des participants, retenant son souffle, est devenue une seule personne et plus de mille cœurs : « Merci pour votre soutien et votre générosité », conclut-il.

Toulouse_for_Italy_05Une cinquantaine d’artistes se sont produits gracieusement, exprimant ainsi leur grande sensibilité envers ceux qui ont eu des pertes ou dégâts importants : l’orchestre de chambre OCCITANIA avec la musique de Bach ; le Groupe Incanto de chants populaires italiens et qui passe de par le monde avec un music- hall intitulé ‘’Quand nous étions, nous, les immigrés’’ ; Le trio DALTIN avec les inoubliables musiques des films italiens les plus célèbres ; Vicente et Rafael PRADAL de l’Espagne ; le virtuose guitariste de flamenco Kiko Ruiz ; le trio de musique jazz NACCARATO ; la délicatesse et la virtuosité du joueur de mandoline Julien Martineau ; les chansons-poésies du grand De André, les sonates de la Fabrizio DE ANDRE Band ; ainsi que la grande finale avec ‘standing ovation’ de la soprano Cécile LIMAL qui a entonné ‘’La Vita è bella’’…pour n’en citer que quelques-uns. Le tout alterné par les présentations bien vivantes de Rocco Femia, Marina Lorenzo et Patrick Noviello.

Le directeur de RADICI n’a oublié personne en remerciant, bien conscient de l’apport de chacun à la réussite de l’événement : de l’équipe des techniciens au directeur artistique, de la régie des sons et lumière et du public à Véronique Jaget, metteur en scène générale du concert. Mais aussi l’adjoint à la culture de la Mairie Francis Grass, le Consul d’Italie à Toulouse Fabrizio Mazza, les sponsors, les bienfaiteurs, les médias…tous ensemble ont ‘’vaincu la bataille’’. Et c’est cela que j’expérimente lorsque je partage debout, avec les artistes et les techniciens, un repas post-concert. On sent un lien profond qui les lie, fait de confiance réciproque, d’estime, de talents partagés, de solidarité, d’envie de rendre le monde plus beau.

Et je ressens en moi, joie et émerveillement de voir ce lien relié aussi avec moi, avec l’AMU. Je ne suis donc pas surpris de découvrir que je viens de vivre le début d’un long et bénéfique rapport de collaboration. En effet, en présentant ‘’Action pour un Monde Uni’’ pendant le concert, Rocco Femia a mis en évidence le slogan du projet RImPresa, comme expression de ce qui, pour les participants, représente déjà une conviction : « l’espérance vibre, le futur ne tremble pas ».

D’après Gustavo Clariá