Week-end UNISON – ARNY du 5 au 8 Mai 2016

Musiciens et chanteurs se sont réunis à Arny lors de deux week-end en février et en mai pour vivre une expérience autour de la musique et préparer les mariapolis de l’été. Deux occasions qui ont permis d’agrandir le répertoire de chants en français grâce à de nouvelles traductions (du groupe musical Gen Verde entre autres), de découvrir de nouveaux talents et de faire des enregistrements témoins pour faciliter l’apprentissage.

Ces week-ends sont nés de deux désirs convergents : celui de juniors de faire plus de musique ensemble, et celui de jeunes d’étendre le répertoire français sous l’impulsion et l’interpellation initiale d’une jeune religieuse pro renouvellement.

Touché par cette initiative, Pierre Boursin – ingénieur du son à la retraite qui sonorise les mariapolis – a proposé de la soutenir et de la prolonger par son désir d’aider musiciens et chanteurs tout en formant d’autres personnes aux techniques du son en réalisant des enregistrements audio multipistes. Le tout, dans des conditions de direct, avec la même infrastructure qu’aux mariapolis.

Ainsi, 8 musiciens : batteur, guitares basse, électrique et acoustique, piano, violoncelle, trompette et saxo, venant de toutes les régions de France, tout comme les 8 chanteuses et chanteurs (certains originaires d’autres pays) se sont retrouvés à Arny le week-end de l’ascension pour continuer l’expérience et le challenge.

Comment intégrer les violoncelle, trompette ou saxo dans la musicalité de ce qui était en cours ? Comment intégrer 2 informaticiens et une musicienne aux côtés d’un ingénieur du son ?

L’expérience a porté ses fruits. Chacun a pu s’émerveiller de la qualité d’écoute vécue, de la patience persévérante, qui ont permis à tant de reprises d’améliorer l’interprétation, par des ajustements musicaux ou vocaux parfois inattendus. Tous étaient heureux du résultat, de la profondeur et de la force de ce qui avait été vécu, ne cachant rien des imperfections, et pointant ainsi le but à atteindre.

Chacun avait sa place et contribuait à la beauté du tout, dans une symphonie à 20 pistes ! Platon avait raison : « La musique donne une âme à nos cœurs« . Jean-Jacques Goldman aussi : « quand la musique est bonne… ».

Et pour un aperçu du résultat, rendez-vous ici, pour découvrir, écouter ou télécharger les 8 enregistrements réalisés :

https://soundcloud.com/user-102303108

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *