Prix Fondation St. Ulrich à Ensemble pour l’Europe

 “Bâtisseursde ponts en Europe en faisant des pas vers la réconciliation et tissant des amitiés outre frontières. Il en est sorti un courant d’espérance inspiré de l’évangile… » : c’est le motif du Prix Européen de St Ulrich, reçu par le comité d’orientation de Ensemble pour l’Europe le 3 mai à Dillingen, ville historique de Bavière (Allemagne). Ensemble pour l’Europe rassemble 300 mouvements et communautés chrétiennes et s’engage dans la réconciliation et l’amitié entre les peuples européens. Y participent des chrétiens catholiques, évangéliques réformés, orthodoxes, anglicans et chrétiens appartenant à des églises libres.

Les bénéficiaires du prix et les représentants de 50 mouvements et communautés sont accueillis par les autorités civiles et religieuses : le maire Kunz, l’évêque catholique Zsarda de Augusta et l’évêque régional évangélique Grabow, en plus de personnalités de l’économie et de la culture de la région.

La laudatio  a été faite par le cardinal brésilien João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour la vie consacrée, venu de Rome : « Je vois avec reconnaissance le témoignage œcuménique du chemin Ensemble pour l’Europe. Des aspects toujours nouveaux s’ouvrent dans ce chemin, dans lesquels il est possible de se rencontrer fraternellement, en faisant naitre l’amour réciproque entre les Eglises et en ouvrant ainsi de nouvelles approches sur des points qui nous divisent encore. ».

La fondation européenne St-Ulrich nait dans la ville de Dillingen (Bavière occidentale) en 1993 à l’occasion des 1000 ans de la canonisation de  l’évêque Ulrich. Son but est le développement de l’unité de l’Europe dans la tradition occidentale. Le président du conseil d’administration, l’évêque d’Augsbourg, Mgr Konrad Zdarsa,  a présidé la cérémonie religieuse avec son collègue évangélico-luthérien, l’évêque Michael Grabow. Parmi les personnalités qui ont déjà reçu le prix ont peut citer l’ex chancelier de la république fédérale allemande, Helmut Kohl, l’ex président de la république allemande Roman Herzog, l’ex président polonais et prix Nobel de la paix, Lech Walesa, l’ex archevêque de Prague, le cardinal Miroslav Vlk, Andrea Riccardi, fondateur de la communauté de Saint Egidio.

Le président de la Fondation St Ulrich, Landrat Leo Shrell : « la variété impressionnante des mouvements engagés montre de manière évidente que l’intuition de Ensemble pour l’Europe est soutenue par des personnes de diverses Eglises et de provenances variées, qui ont un unique objectif : contribuer à l’unité européenne ». Selon Schrell ce chemin « est capable d’indiquer une route vers le futur. »

La somme allouée au prix (10000 Euros) est programmée pour servir à faire participer des jeunes des pays de l’Europe de l’Est à l’initiative de Ensemble pour l’Europe, en particulier pour le prochain congrès 2016.

Gerhard Proß (de l’YMCA de Esslingen), en tant que représentant du comité d’orientation de « Ensemble pour l’Europe » a remercié pour l’honneur reçu. Le prix est considéré comme un encouragement à continuer le travail : aider à découvrir la richesse de la multiplicité européenne, en ce moment historique où l’on assiste à la renaissance des nationalismes : « le futur de l’Europe est dans l’Ensemble ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *