Quelques dates clés

1953-1954 : Un religieux de la mission catholique italienne de Chambéry (Savoie) qui a connu le Mouvement en Italie, présente la spiritualité des Focolari à un groupe d’immigrés italiens. À leur travail, ceux-ci en parlent à leurs collègues français.

1955 : Une quinzaine de personnes de Chambéry (commerçants, employés, ouvriers) se rendent à une Mariapolis d’été dans les Dolomites. 1956 : Le premier focolare féminin s’installe à Grenoble (Isère) ; il sera suivi, un an plus tard, par le focolare masculin. 1958 : Les focolares masculin et féminin s’ouvrent à Paris. La revue Nouvelle Cité, traduite de l’Italien, est publiée, les livres paraîtront par la suite. 1959 : Un prêtre, aumônier des étudiants d’une grande école de commerce à Paris participe à la Mariapolis de 1958. Il écrit dans le numéro spécial de Nouvelle Cité de décembre 1959, un article de 10 pages sur sa découverte. Il transmet ce message à ses étudiants qui le transmettent à des étudiants d’autres écoles ou universités. Un groupe dynamique de jeunes français fait sienne la spiritualité de l’Unité. 1960 : Des groupes de personnes commencent à former des groupes locaux consistants à Paris et en Île de France, Lille dans le Nord, à Nantes, Montauban et Toulouse, en Alsace et en Lorraine. 1961 : Chiara Lubich participe à Lourdes à une rencontre de quelques jours. Ce sera aussi la présentation officielle des Focolari à l’Église de France. 1963 : Première Mariapolis en France au Puy-en-Velay avec 250 participants dont 50 Espagnols et 50 Italiens. 1967 : Les générations nouvelles s’agitent dans le monde, Chiara Lubich fonde les Gen (Génération Nouvelle), les premiers groupes naissent en France, principalement à Paris, Lyon et Toulouse. En 1968, ils seront sur les barricades et dans les assemblées générales pour dire leur idéal de Paix et de Fraternité. Les familles souhaitant vivre la spiritualité de l’unité se multiplient (Familles Nouvelles). 1970 : La Mariapolis de Dijon rassemble 2 000 personnes. 1973 : Le Festival de jeunes, Genfest, rassemblent 4 000 jeunes au Palais des Sports de Saint-Étienne. 1974 : Chiara Lubich inaugure le Centre Mariapolis de Paris. 1984 : Inauguration du Centre Mariapolis de St Pierre de Chartreuse. 1991 : Les premières entreprises liées à l’Économie de Communion voient le jour. 1996 : Paris au siège de l’Unesco : Chiara Lubich reçoit le Prix de l’Unesco pour l’éducation à la Paix. 1998 : Strasbourg au Conseil de l’Europe : Le Prix Européen des Droits de l’Homme est décerné à Chiara Lubich. 1999 : Strasbourg : Pour le 50e anniversaire du Conseil de l’Europe, Chiara Lubich présente le projet Économie de Communion lors du colloque Société de Marché et Solidarité. 2000 : Création de la Cité-pilote d’Arny à Bruyères-le-Châtel (Essonne). 2004 : À Paris dans la grande salle de l’Unesco, un millier de participants ont participé à Ensemble pour l’Europe, manifestation œcuménique organisée à Stuttgart et retransmise avec des apports nationaux dans la capitale française par les Focolari et une douzaine de Mouvements. A Strasbourg, la salle “Robert Schuman” du Parlement européen a accueilli des personnalités politiques et religieuses qui sont intervenues en faveur de cette initiative. D’autres villes de France ont organisé, dans ce cadre, des rencontres plus ou moins importantes. 2009 : Rassemblement national de Ensemble pour l’Europe avec 1000 participants dans la salle de la Mutualité à Paris. 2010 : La nouvelle présidente du Mouvement, Maria Voce et le co-président Giancarlo Faletti, font leur première visite en France à la rencontre des membres et des sympathisants du Mouvement dans différentes villes.

2014 : 60 ans du mouvement en France

« La petite histoire des Focolari à Montauban ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *