Genfest 2012 : Le programme continue

La 10e édition du Genfest, festival international animé par les jeunes des Focolari, s’est conclue dimanche 2 septembre 2012 à Budapest (Hongrie). Après le programme de samedi au Palais des sports de l’Arena, les 12 000 participants – dont 200 jeunes de France – ont traversé la ville jusqu’au pont historique des Chaînes. Ils ont manifesté par un flashmob leur volonté de continuer construire des relations de fraternité dans leurs 104 pays de provenance.

La métaphore de la construction de ponts a été le fil conducteur du programme durant ces journées. « On a entendu des témoignages à couper le souffle, témoigne Anne-Laure, venue de la région parisienne. C’est juste énorme de se rendre compte que Dieu fait pleuvoir des grâces à travers le monde entier. » « Incroyables », « forts », « bouleversants », « spectaculaires »… ces qualificatifs sont ressortis des centaines de fois sur facebook ou tweeter, suscités par les témoignages des participants tels celui du jeune Égyptien qui, suite aux événements de la place Tahir, a réuni avec quelques amis les habitants de deux quartiers de la capitale pour peindre ensemble le mur d’une école et tenter d’apaiser ainsi les tensions. Témoignage de Willie, jeune Mexicain qui a vu son cousin tué dans la spirale de violence liée au trafic de drogue et a choisi de répondre à la haine par l’amour. Celui d’un jeune Thaïlandais qui, au moment des inondations dévastatrices d’octobre 2011, s’est mobilisé avec des centaines d’autres jeunes pour renforcer les digues autour de Bangkok. Volonté des jeunes bouddhistes japonais du Rissho Kosei Kai – touchés des marques de soutien et des aides parvenues lors de la catastrophede Fukushima – de poursuivre les liens noués entre jeunes chrétiens et bouddhistes.

Les jeunes participants ont emmagasiné ce patrimoine de vie, enrichi de toutes les rencontres de ces heures, entre eux et dans la ville : « Chaque instant d’échange est précieux, exprimait un jeune Français. Ici tous les gestes d’unité semblent possibles ! Let’s bridge ! » À part l’engagement pris de construire des ponts partout où ils vivent, quelle que soit leur appartenance culturelle ou religieuse, les jeunes ont posé la première pierre d’un projet commun : « United World Project ». Ils ont signé le document qui devrait aboutir à reconnaissance par l’ONU d’un Observatoire international permanent de la fraternité. « J’ai réellement senti mon coeur battre à un rythme nouveau, témoignait Ophélie de Wallis et Futuna, le rythme de ce monde uni que nous construisons jour après jour. Pour moi, qui viens du bout du monde, cela me donne l’assurance et la certitude que jamais ne mourra l’espoir d’une paix totale. »

Le dimanche matin, tandis que les jeunes catholiques participaient à une célébration présidée par le cardinal Peter Erdö, des liturgies étaient célébrées pour les participants appartenant à d’autres confessions, des prières et temps de rencontre prévus pour les jeunes d’autres religions ou sans convictions religieuses. Une délégation internationale avait été reçuele  vendredi matin au Parlement Hongrois, composée pour moitié de jeunes, avec la présence de Maria Voce, présidente actuelle des Focolari, de la présidente de la Conférence générale de l’UNESCO, de l’ambassadrice italienne en Hongrie, du cardinal de Budapest, du nonce apostolique et de l’évêque luthérien.

Parmi les messages reçus, Benoît XVI a souhaité aux jeunes participants du Genfest de trouver dans cette très belle ville un « signe d’espérance » et une inspiration pour dialoguer avec ceux qui proviennent de contextes et de cultures différentes des leurs. Et Maria Voce, présente parmi eux, les a encouragés à miser sur Dieu, à viser haut et à passer tout de suite à l’action : « N’ayez pas peur. Soyez vous-mêmes et prenez votre place dans la société. Votre contribution est unique, irremplaçable… »

Site de l’événement www.genfest.org

La vidéo  » Genfest j’y étais  »

voir également sur les réseaux sociaux Facebook, Youtube, Tweeter…

Impressions de jeunes au retour du Genfest

no images were found

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *