Un week-end « en couple » pour entretenir le feu de l’amour

Mi-octobre, près de Nantes, 32 couples de 2 à près de 50 ans de mariage sont venus vivre un week-end en amoureux. « Une halte pour faire grandir l’amour dans le couple », annonçait l’invitation proposée par « Familles Nouvelles », la branche Familles des Focolari.

Si le charisme de ce mouvement est l’unité, les Familles Nouvelles se sentent appelées à la vivre en premier dans leur famille et au sein de leur couple. D’où ce désir de proposer à d’autres, quelle que soit leur foi, la possibilité de prendre soin de leur couple pour entretenir le feu de l’amour et faire durer ce bonheur si lumineux au début de son histoire, mais fragilisé au fil du temps quand il s’agit de passer du sentiment à la volonté de s’aimer.

Parmi les sujets abordés, la communication, essentielle à l’entente du couple, avec ses pannes ou mauvais fonctionnements ; les crises et les moyens de les surmonter ; la relation sexuelle ; la relation parents enfants…

Invités à accueillir la parole de Jésus : « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18,20), les participants font la découverte de la présence possible de Jésus au milieu de leur couple et de leur famille. Quelle doivent être les qualités de l’amour conjugal et quels fruits découlent de cette Présence ? Pas à pas, les couples sont guidés sur cette voie, point essentiel de la spiritualité des Focolari. Enfin, la vie de couple et la vie de famille sont chemin de sainteté au quotidien pour qui veut répondre à l’amour de Dieu instant après instant en accomplissant sa volonté.

Des moments de partage en groupes trouvent aussi place dans le week-end. Mais sa principale caractéristique, ce sont les moments passés « rien qu’à deux ». Nourri des diverses interventions illustrées par les témoignages concrets de plusieurs familles, chaque couple peut regarder le chemin parcouru et en faire le bilan. C’est lui-même qui se pose ses questions et apporte ses réponses. Peu à peu, il est amené à regarder à nouveau vers l’avant pour repartir avec un nouvel élan et sur des bases renouvelées. Pour exemple, ces « découvertes » confiés par l’un ou l’autre avant de reprendre la route : « Apprendre à écouter sans chercher à avoir toujours raison » ; « prendre de vrais temps de pause à deux » ; « Paix retrouvée en tant que parents face à l’éducation de notre enfant ». Et encore : « Un tel week-end permet de prendre conscience que nous ne sommes pas seuls à avoir des difficultés » et « Nous sommes à nouveau convaincus que nous nous aimons ».

Marie-Noël et Michel Chilaud,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *