Irak : ils ont détruit ma ville

Jusqu’à 18 ans j’ai vécu une vie normale, partagée entre ma famille, l’école, le sport et quelques activités paroissiales, scolaires et mes rêves. Mais un jour, après le retrait de l’armée kurde, la résistance n’a pas duré longtemps et ma ville, Qaraqosh, a capitulé. L’état islamique (ISIS) s’en est emparé et tout s’est écroulé.

Le Pape François : économie et communion

« Économie et communion. Deux mots que la culture actuelle garde bien distants et considère souvent  opposés. Deux mots que vous avez au contraire unis, en accueillant l’invitation que Chiara Lubich vous a adressée il y a vingt-cinq ans au Brésil, lorsque, face au scandale de l’inégalité dans la ville de Sao Paolo, elle demanda aux entrepreneurs de devenir agents de communion. »

Pour un Noël solidaire

Noël nous rappelle, avec la phrase de l’Écriture que nous avons choisi d’approfondir ce mois-ci, qu’ « Il vient lui-même nous sauver » (Is 35, 4).

De quoi ? De nos souffrances, de nos peurs, de nos angoisses…mais surtout de nous-mêmes, de notre égoïsme, de notre indifférence vis-à-vis de celui qui souffre.
Mon souhait donc, veut être une invitation faite à moi-même et à tous, à aller au-delà de nous-mêmes afin d’accueillir l’autre, tous : celui qui est dans le besoin, celui qui a été contraint à l’abandon de ses propres terres, par les guerres et par la faim, celui qui est seul, marginal, prisonnier…

Je souhaite que chacun d’entre nous, après avoir expérimenté l’amour de Dieu qui nous sauve, puisse être une main tendue à ’’sauver’’ celui qui est à côté de nous.

Joyeux Noël à chacune et chacun !

Maria Voce

En route vers Noël

La fête en famille élargie avant la fête familiale ! De joyeuses journées pour préparer Noël auront lieu un peu partout dans un esprit de mixité intergénérationnelle et de partage des talents.  

Éduquer à la paix, un effort et un choix

Le 15 novembre à Paris, deux jours après les commémorations des attentats de 2015, dans cette maison-monde qu’est l’UNESCO, 500 personnes ont esquissé les bases d’une nouvelle culture de la paix dont Chiara Lubich reste une source d’inspiration.

Maria Voce :  »Réinventer la paix »

« Aujourd’hui, ce qui se présente sans cesse à nos yeux, c’est l’image d’un monde déchiré par toute sorte de conflits, un monde qui dresse des murs, où les migrants et les réfugiés tentent de fuir la misère et la guerre et où les égoïsmes politiques s’affrontent sans se soucier des retombées sur la vie des hommes ».